• Nous ne sommes pas seuls !


    Notre système solaire n'est définitivement pas unique


    Libération annonce aujourd'hui (cliquez ici) en Une la découverte de la première exoplanète tellurique (formée de roches), alors que les 171 planètes précédemment identifiées étaient des géantes gazeuses (style Jupiter) !


    Cette planète, qui répond pour l'instant au doux nom de OGLE-2005-BLG-390Lb, a été identifiée par le projet Planet - Ogle en anglais, projet dirigé par un français du CNRS, Jean-Philippe Beaulieu, premier signataire du papier de la prestigieuse revue Nature qui publie cette nouvelle aujourd'hui -,collaboration internationale permettant d'utiliser des téléscopes répartis dans le monde entier.

    A priori il s'agirait d'une vieille planète (9 à 10 milliards d'années, l'âge de l'Univers en gros), environ 1 fois et demi plus grosse que la Terre (seulement !), très froide (-225 °) car éloignée de son petit soleil et donc peut-être recouverte de glace (comme Europe, le satellite de Jupiter).


    Il s'agit donc d'une nouvelle réponse : oui, il y a de grandes chances (voire des millions de chances...) qu'une planète comme la Terre existe, tant au niveau de la taille, que de la température, de l'atmosphère, voire de la présence d'une vie.. Ce qui renvoie au paradoxe de Fermi, mentionné par l'éditorialiste de Libé (cliquez ici ) et que j'ai évoqué longuement dans cette bafouille.


    Quelle seront les prochaines étapes ?


    • En 2006, le télescope Corot va être lancé : ce télescope va multiplier les possibilités d'observations des transits des étoiles derrière les planètes, et normalement des milliers de nouvelles planètes seront bientôt détectées, avec probablement plein de nouvelles planètes telluriques dont l'atmosphère pourra être identifiée (cliquez ici)

    • En 2020, l'agence spatiale européenne lancera un ensemble de 6 télescopes spatiaux (projet Darwin) qui permettra de visualiser directement ces planètes.

    • Entretemps, on peut imaginer que les américains voire les chinois permettront d'autres avancées, bien qu'étant en compétition pour retourner sur la lune à l'horizon 2020, ce qui mobilise beaucoup d'énergie et surtout de dollars... 

    Donc d'ici quelques années, j'espère que tous les enfants de la Terre sauront qu'il existe d'autres planètes habitables... et j'espère donc qu'ils voudront y aller, ce qui devrait les pousser à faire des carrières scientifiques, à poser des hypothèses, à prendre des risques pour pouvoir s'envoler vers ces planètes, d'une manière ou d'une autre, d'ici la fin du siècle...à condition bien sûr que la Terre soit toujours là..


    La Terre est bien malade....

    En effet l'actualité terrienne est faite de crispations diverses bien inquiétantes, illustrées par différents évènements récents que je vais essayer de rassembler rapidement (c'est totalement subjectif bien sûr, sans hiérarchie particulière...) : 

    Sur le plan géopolitique :

    • « Non » au référendum européen : si on n'arrive pas à constitutionaliser un certain nombre de repères pour 25 pays culturellement et ethniquement proches, alors comment fera-t-on avec l'ensemble de la planète ? Pourtant le défi était excitant : transformer une européanisation économique en européanisation politique, cela aurait pu préfigurer le changement d'une mondialisation économique en une mondialisation politique... Ce n'est peut-être que partie remise, espérons..,

    • Victoire annoncée du Hamas qui risque de remettre de l'huile sur le feu au Moyen Orient, déjà bien mis à cran suite aux déclarations surréalistes du président iranien et l'attitude autiste des syriens,

    • Excès américano-britaniques en tous genres sous prétexte de lutte anti-terroriste (rapport européen sur les prisons de la CIA, d'Human Right Watch sur Guantanamo, Abou Graïb...), du style « super, on vous apporte la démocratie, nous on n'en n'a plus besoin de toute façon, on préfère la torture et le capitalisme sauvage... »,

    • Ascension chinoise au mépris des Droits de l'homme, de la liberté d'information, de l'égalité en terme de santé, etc. cette ascension risque de servir de modèle à d'autres pays émergents,

    • Persistance du soutien à de nombreuses dictatures ou assimilées, type Gabon (merci Chirac...), Arabie Saoudite (merci Bush..), etc.

    Sur le plan écologique :

    • Non ratification du protocole de Kyoto par les plus gros pollueurs,

    • Alors que le réchauffement planétaire qui se confirme une fois de plus : selon un rapport récent de la Nasa, 2005 est l'année la plus chaude mesurée depuis le 19ème siècle.. Les 4 autres années les plus chaudes ont été 1998 (pas seulement à cause des 2 buts de Zizou en finale de la Coupe du Monde...), 2002, 2003 et 2004... Il y a urgence !!!!!!

    • Accentuation de la politique nucléaire civile dans le monde avec ses risques sécuritaires et inégalitaires majeurs pour contrecarrer la possible pénurie de pétrole...

     Sur le plan social :

    • Difficultés énormes à choisir entre une libéralisation totale du marché, ce qui passerait par une stratégie mondiale réelle et non prétextée (OMC, Davos ..), arrêt des subventions en tout genre type PAC ou coton aux US, et le repli nationaliste démocratique ou non. En attendant, les exploitations et les tensions s'accentuent, profitant des positions figées..

    • Difficultés du « vivre ensemble » et du respect mutuel, illustrées dans notre pays par l'explosion des violences urbaines en novembre .. Moi qui croyait qu'avec tous les pouvoirs donnés à la droite sur un programme d'insécurité et un Sarkozy à l'Intérieur depuis 2002, nous étions protégés, que l'insécurité était juste un souvenir...j'avais tort... (je déconne bien sûr, les violences ont augmenté sans discontinuer depuis 2002, Sarko ou pas Sarko... quand on supprime la police de proximité, quand on coupe les crédits aux associations, quand on ne réprime pas les comportements discriminatoires et intolérants du quotidien, quand on vote des lois méprisantes du style de l'article sur les aspects positifs à souligner de la présence française outre-mer, quand on continue à faire les autistes sur le problème certes complexe du shit en France, sur lequel j'essaierai de revenir un de ces 4, il ne faut pas s'étonner...on manque de respect à une partie de la population, au bout d'un moment ça pète, même si c'est déplorable et encore plus générateur d'intolérances...)

    • Et bien sûr modèle social humain basé sur la consommation quasi exclusivement, avec une uniformisation de la culture et des référentiels qui semble devoir (vouloir) s'imposer au monde entier.

    Tout ça est bien sombre et n'augure pas d'une évolution positive à court terme. Mais l'Humain est plein de ressources, l'Histoire l'a prouvé avec des redressements spectaculaires malgré des crises majeures..

     

    Alors, de quoi pourrait-on rêver ?

    Perso je rêve que toutes ces difficultés s'aplanissent, et si possible autrement que par une régulation numérique, du style guerre massive, pandémie, dérèglement majeur du climat, etc. Le « vivre ensemble » à l'échelle planétaire ne me semble cependant pas vraiment concevable sans l'existence d'un projet commun à défaut d'une menace extérieure (les éventuels ET semblent se désintéresser complètement de notre petite planète excentrée sur la Voie Lactée...bon, on pourrait imaginer que les américains créeront un jour une menace fictive, mais ça sera compliqué à masquer quand même...).

    Il faudra donc que ça vienne de nous (ce projet terrien global) sans passer par les régulations brutales... Par exemple (une fois de plus totalement subjectif...)  :


    • Les instances internationales : après les conneries des uns et des autres, l'ONU va peut-être finir par vraiment exister en terme d'influence et de respect ;

    • Internet est un moyen de rapprocher une partie des terriens, peut-être qu'ensuite un langage universel (type esperanto) permettra d'accentuer les dialogues, indispensables à la construction du futur..

    • On peut également imaginer le développement des robots et des androïdes qui contribueront à faciliter le travail humain,

    • ou encore imaginer que la mixité socio-économico-ethnico-religieuse va finir par contribuer aux rapprochements humains, du moins lorsque toutes les politiques protectionnistes auront échoué, ce qui arrivera bien à moyen terme... 

    • Par ailleurs des pistes intéressantes existent actuellement : l'Inde choisi un développement maîtrisé axé sur la connaissances, les démocraties sud-américaines cherchent une nouvelle voie autour du socialisme, les énergies renouvelables sont enfin une priorité pour des pays influents, Kyoto va finir par s'imposer.

    Tout ça finira peut-être par déboucher sur une humanité plus fraternelle et capable de travailler ensemble dans une direction, en l'occurrence celle du développement maîtrisé, y compris spatial.


    Donc une fois l'humanité unie (continuons de rêver...), les milliards engloutis chaque année dans l'armement deviendront inutiles (au moins partiellement). Ces milliards de crédits (il n'y aura plus qu'une seule monnaie, comme prévu dans les années 50 par les écrivains de science-fiction) pourront être réinvestis massivement dans les programmes spatiaux, non pas pour affirmer une supériorité technologique (comme dans les années 60 avec la conquête lunaire, sans lendemain) mais pour continuer l'aventure humaine ailleurs : terraformation de Vénus, Mars, Europe, vaisseaux-colonies lancés vers les exoplanètes viables, voire nouveaux vaisseaux utilisant d'autres dimensions pour aller très vite : cet article (cliquez ici) évoque la possibilité, théorique voire utopiste certes, d'un voyage vers Mars en 3 heures !
     

    En conclusion

    J'ai été enchanté d'apprendre la découverte certaine de cette exoplanète tellurique ce matin.. Au passage on critique beaucoup le journal Libération en ce moment (Rotschild, mollesse, microcosme), mais ils sont les seuls à avoir fait leur Une sur cette nouvelle, effectivement à mon avis beaucoup plus importante que, par exemple, l' interview de Raffarin qui trône en Une du Figaro... 

    Les prochaines étapes s'annoncent très excitantes et ouvriront peut-être une nouvelle ère sur la Terre...

    L'époque que nous vivons me rappelle une situation décrite dans la saga « Fondation », d'Isaac Asimov (cliquez ici) : les scientifiques avaient imaginé une science prédictive du futur, la psychohistoire. La réalisation d'un certain nombre d'étapes indispensables et pragmatiques, consignées dans un plan appelé Plan Seldon, permettrait à l'humanité de reconstruire un Empire galactique beaucoup plus rapidement qu'en l'absence de ce plan. A chaque fois qu'un événement majeur survenait, il perturbait le plan Seldon (la crise Seldon). Toute la difficulté décrite dans ce livre était donc de recoller au Plan Seldon pour pouvoir continuer à avancer, ce qui nécessitait des adaptations majeure de la société. Il me semble que sur Terre nous sommes en ce moment en pleine crise Seldon, crise ouverte en septembre 2001... Des signes inquiétants, évoqués ci-dessus, ailleurs sur ce blog et bien sûr sur toute la Toile,  s'accumulent en ce moment, faisant craindre un écartement majeur de notre Plan Seldon terrien, qui pour moi passe par l'humanisme, le respect mutuel et à moyen terme par la conquête spatiale... Donc...vivement qu'on retrouve un sens de marche commun pour pouvoir avancer tranquillos vers l'espace, sans catastrophe majeure ni destruction de notre pour l'instant unique et incomparable planète bleue...  M'enfin, on verra bien !

    1969, année des premiers pas humains sur la lune, David Bowie "Space Oddity"

     

    Source de l'image (dessin d'artiste) : AFP, repris dans cet article de Futura-Sciences sur la découverte de OGLE-2005-BLG-390Lb


  • Commentaires

    1
    Pierre Sarrazin
    Mardi 30 Janvier 2007 à 18:08
    Plan seldon
    J'apprécie tout a fait lire ce commentaire. Mais que faison nous de ce plan seldon aujourd'hui comment poursuivre le chemin sur cette lame de razoire que Isamov a invoqué. Y-a-il quelqun qui issu de cette fresque a chercher a montrer que les crises sont important et doivent être prise en compte pour notre cheminement. Même que Hawkins a souligné l'importance de commencer immédiatement a trouver la façon de plié l'espace temps pour nous rapprocher de ces planets qui nous semble si inaccessible présentement. Dans sont roman il parle des deux extremité de la galaxie. Mais en fait je crois qui parles des deux extrémité de la planet que les britaniques ont colonisés. soit l'inde qui garde malgés 400 ans de colonianisme une intensité spirituelle te un détachement du matérielle inouie (dans certaine caste bien entendu) et il y a l'amérique ou est concentré le matérialisme l'innovation technologique. Il doit donc y avoir une rencontre. pour enfin découvrir Gaîa puis enfin galaxia. Je l'espère, j'en ai la larme a l'oeuil. Je dois y aller, je reconsulterai ton blog. fort interressant Faut-il développer en peer to peer le plan seldon???
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :