• Comme beaucoup de gens je suppose, je suis actuellement inquiet du fait de la prolifération des actes terroristes imputés à des islamistes radicaux dans le monde, prolifération doublée d'un retour vers le religieux qui augure de conflits invraisemblables, y compris sur notre sol. Cette inquiétude est renforcée par la sensation qu'un être irremplaçable s'est envolé en 2001. Il existe dans l'Histoire des tournants impossibles à contrebalancer : le 11 septembre, le monde a commémoré le tragique attentat de New York en 2001 qui a marqué un virage irréversible de la géopolitique. 2 jours plus tôt, les afghans ont également commémoré l'assassinat de Massoud par les Talibans, tragique événement également irréversible... Putain de semaine !

     

    Du coup je repense à la formidable occasion manquée par le monde occidental de changer le cours de l'Histoire. En effet que se serait-il passé si, par exemple, Chirac et Jospin avaient reçu le « lion du Panshir » au printemps 2001 lors de sa première visite en Europe au lieu de le bouder et de se contenter d'un entretien avec Hubert Védrine, au Quai d'Orsay je crois, puis avec Nicole Fontaine dans une salle du Parlement Européen? Il est possible qu'ils aient été convaincus par Massoud de l'urgente nécessité de ne plus tolérer les dérives talibanes? Les discours ont certes un peu suivi, mais mollement, en France comme ailleurs... les Talibans ont donc pu continuer à oppresser en toute impunité le peuple afghan...Bien que Massoud ait mis en garde la communauté internationale sur la situation et le gouvernement américain en particulier sur l'imminence d'une attaque de Ben Laden de grande ampleur,  entre avril et septembre ni les américains ni les français ni d'autres n'ont efficacement soutenu l'Alliance du Nord, seul rempart pourtant contre les Talibans cerveau-lavés dans les madrasas pakistanaises...  N'a-t-on pas privilégié nos contrats commerciaux régionaux (armements++)  et une inertie bien confortable plutôt que l'exercice de relations et d'influences géopolitiques fortes dans cette région avec un soutien massif à l'Alliance du nord, martyrisée par les Fous d'Allah?

     

    Massoud était un homme très cultivé, modéré, tolérant et luttant farouchement contre la dérive radicale des Talibans, dérive comparable aux manipulations des nazis et de certaines sectes. Au lieu de le soutenir en bloc, nous (les occidentaux en général) avons donc toléré à l'époque le rôle délétaire  des radicaux pakistanais, voire jordaniens tout en fermant les yeux sur l'endoctrinement massif perpétré dans ces pays et en Afghanistan, conséquence directe du blanc-seing accordé aux milices islamistes pour contrer les soviets dans les années 80. Résultat, une explosion terroriste non anticipée, puis non jugulée par le démantèlement des Talibans, métastasant partout dans la haine, utilisant internet parfaitement pour influer et propager... Sans oublier le rôle incendiaire de l'attaque américano-anglaise en Irak qui a mis un pays à plat en quelques semaines en s'appuyant sur des mensonges et des bombes grossiers,...

     

     

     

    La France a donc, à mon avis bien sûr, perdu l'occasion d'apporter une contribution significative aux équilibres géopolitiques mondiaux en ne soutenant pas davantage Massoud et son combat contre les Talibans. Certes, notre pays est plutôt tolérant et humaniste (enfin si on le regarde de pas trop près...) et il a réagit lorsque les américains s'apprêtaient à attaquer l'Irak. Mais cette réaction était tardive (des dizaines de milliers de Gi's étaient déjà massés au Koweit pour attaquer l'Irak quand Chirac et Villepin se sont insurgés), intransigeante ("de toute façon nous c'est veto") et sans remise en cause  d'une politique de ventes d'armes peu regardante (nous sommes le 3ème exportateur mondial). Par ailleurs nous avions passé des contrats juteux malgré l'embargo avec l'Irak de Saddam sans essayer de favoriser la résistance irakienne, qui aurait pu, qui sait, renverser Saddam autrement qu'à la traîne d'américains naïfs sur les enjeux et les conséquences de leurs actes.

     

    Cependant l'incertitude qui perdure ce jour sur l'avenir de la bien fragile néo-démocratie irakienne, ainsi que le constat du chaos actuel avec ses milliers de civils assasinés par d'autres humains endoctrinés au point de se tuer, portent peut-être les germes d'une critique constructive du passé suivie d'une véritable refonte de notre approche : si la Constitution irakienne est adoptée en octobre, logiquement le transfert de pouvoir devrait s'accélérer et les troupes de la coalition commencer à se retirer, éclaircissant la situation (de quelle façon...? on veera bien...) et donc nous encourageant à rejeter beaucoup plus systématiquement et fermement un islamisme radical qui serait plus transparent en tentant toujours de pourrir l'Irak... (actuellement il est difficile de tout comprendre, entre les disciples de Zarqaoui, les anciens baassistes, le rôle syrien, jordanien, iranien, pakistanais... quel bazar...). De plus l'évacuation de Gaza, bien que chaotique, représente un pas vers la résolution du conflit israelo-palestinien qui empoisonne également les relations internationales depuis trop longtemps : une résolution « propre » de ce conflit couperait l'herbe sous les pieds des endoctrineurs d'Al Qaida qui lavent le cerveau de leurs futurs kamikazes en rendant Israël et « les croisés » responsables de tous les maux..

     

     

     

    La France pourrait donc à nouveau prendre des positions fortes (partagées avec un pouvoir démocrate US, rêvons...) contre l'islamisme radical internationalisé et intolérant... Une meilleure gestion de la question de l'immigration et des cultes en France  avec une pratique religieuse restant privée dans notre pays nous permettraient peut-être d'être plus influents ailleurs... En effet on nous entend beaucoup sur Kyoto, la taxe Tobin et ses variantes, ou encore l'aide au développement (bien que paradoxalement nous nous arqueboutions sur nos subventions agricoles...)...tout comme avant 2003 on nous entendait encore beaucoup sur le problème palestinien... Mais depuis l'invasion et l'occupation de l'Irak, nous (en l'occurrence, nos dirigeants) sommes bien plus timorés ou inaudibles, tout en multipliant les maladresses et erreurs sur le plan intérieur... Le retour de Villepin cette semaine à l'Onu est peut-être un premier pas vers un retour possible de notre influence.

     

    Au niveau intérieur, le gouvernement patauge, tiraillé entre plusieurs options, mais, par exemple, le CFCM a montré à l'occasion de l'affaire des otages en Irak qu'il était capable de parler d'une seule voix, celle de musulmans (croyants) en France respectant la démocratie et la laïcité de l'Etat... et cette attitude pourrait montrer aux populations arabes déstabilisées par le terrorisme qu'il est certainement possible de vivre un islam modéré avec fierté et cohésion, malgré la présence d'extrémistes qu'il faut arriver à cerner et emprisonner.. Du coup si nous optons pour des positions claires, transparentes et justes (ok je rêve, en fait ils doivent surtout voir nos charters sarkoziens mais bon, imaginons...) la voix de la France serait peut-être davantage écoutée, à condition de ne pas retomber dans des contradictions (par exemple en fermant les yeux sur de nouvelles dérives intégristes, chez nous ou ailleurs..) ou de ne pas ignorer un nouveau Massoud... Ce dernier est malheureusement mort suite à un attentat d'une lâcheté immense, mais j'espère que le monde écoutera davantage à l'avenir les quelques personnages de son ampleur, comme Mandela, le Dalai Lama ou encore, à un niveau différent et français, Nicolas Hulot par exemple, qui prêche dans le désert ou presque... Notre monde est en pleine interrogation (religion ou athéisme, ultra-libéralisme ou social-libéralisme, interventionnisme étatique ou non, libéralisation du nucléaire pour tous ou non, pétrole, Europe, espace, etc.), nos dirigeants semblent souvent déconnectés, aussi les personalités apolitiques et influentes ont peut-être leur mot à dire...?

     

     

     

    En conclusion, je sais bien que le bordel actuel est loin d'être résolu voire résolvable, mais j'ai quand même encore envie de rêvasser, aussi je repense souvent à Massoud et espère voir bientôt un leader ou un mouvement mondial se dresser contre les absurdités du monde d'aujourd'hui et de demain... avec une solution bien sûr, c'est bien ça le problème...

     

     

     

    Voici l'extrait d'un article sur la visite de Massoud au Parlement européen en avril 2001, trouvé sur le net (cliquez ici) :

     


    S'exprimant en dari, le Commandant Massoud, coiffé d'un pakul traditionnel, a affirmé que cette invitation serait « appréciée par les Afghans » et considérée comme « le tournant du conflit », qu'elle donnerait à l'Afghanistan une nouvelle image au sein de la communauté internationale ; il exprime sa gratitude à l'égard du Parlement Européen car une nouvelle phase est en passe de s'ouvrir dans la situation en Afghanistan. Le Commandant Massoud estime que les Taliban ont une « interprétation spécifique et fausse de l'Islam ». Leurs motivations sont « exclusivement religieuses », l'Afghanistan ne constituant à leurs yeux que « la première étape » de la poussée dans la région d'un courant intégriste sans précédent. Il a de plus affirmé que « sans l'aide du Pakistan, le régime taliban ne serait pas en mesure de tenir plus d'un an », car bien plus qu'une aide militaire, il s'agit bien d' « un véritable soutien politique, logistique et économique de la part d'Islamabad ». C'est pourquoi des pressions internationales sur le Pakistan sont indispensables pour que ce dernier cesse son soutien au régime extrémiste des taliban au pouvoir ; Nicole Fontaine s'est jointe à cette requête en demandant « solennellement au Pakistan de cesser son soutien à ce régime qui, en raison de son fanatisme, est une menace pour la société internationale ».

     

    Et une vidéo de YouTube qui date probablement de la même visite, où Massoud appelle Bush et les pays occidentaux à agir contre le Pakistan et les talibans avant qu'il ne soit trop tard... :


    Comme quoi, les mots sont utiles, mais s'ils ne sont pas suivis d'actes.... 

     

      

     

    NB : un DVD sur Massoud, Massoud l'Afghan, a été réalisé par Christophe de Ponfilly (interview de fin 2001 : cliquez ici), si vous ne l'avez pas vu et que vous pouvez vous le procurer, n'hésitez pas, ce documentaire est magnifique.... Christophe de Ponfilly est à nouveau en Afghanistan actuellement pour tourner un film sur l'invasion soviétique des années 80, prélude de tout le bazar actuel...

     

     

    Source de l'image : cliquez ici


    votre commentaire
  • Le peuple souverain américain approuve dans sa majorité la conduite de l'Etat américain par ce sinistre personnage... Ce doigt d'honneur était donc bien virtuellement destiné à l'ensemble de la planète qui le critiquait sans relâche, W étant confortablement réélu malgré l'ampleur des dégâts occasionnés géopolitiquement, socialement et économiquement depuis 4 ans...

    Du coup, fini les imprécations et les espoirs de rapprochement idéologique avec la « vieille » Europe, tout le monde n'a plus qu'à serrer les fesses !

    2 commentaires
  • Et non, ce n'est pas un photomontage, mais une capture d'écran d'une vidéo qui circule sur le net en ce moment (je ne connais pas la date d'enregistrement).

    Vous pouvez accéder à la vidéo en cliquant ici. Notez avec quelle délicatesse W se recoiffe avant de brandir son majeur vers la caméra...

    Comme 80% de la planète hors US, vous êtes sûrement en attente du résultat des élections de mardi prochain en espérant que Kerry passe... Les sondages sont toujours aussi flous, mais de toute façon ils ne sont pas vraiment représentatifs, en raison de l'augmentation majeure des inscriptions sur les listes électorales, du système de scrutin ou encore du fait que les jeunes n'ont plus de téléphone fixe, et donc ne peuvent être joints (les sondages ne se font pas sur les numéros de portable).
    Du coup l'incertitude est à son comble, les émissions ou éditions spéciales envahissent les médias du monde entier, les 2 candidats rivalisent de démagogie, les spots s'enchaînent, sont tournés en fonction de l'actualité avant même vérification des sources (comme cette histoire d'explosifs disparus)...

    Sinon demain les titres vont sûrement porter sur un chiffre : 100 000. En effet, le Lancet, qui publie vendredi une enquête sur le nombre de morts supplémentaires irakiens depuis le début de la guerre, arrive au chiffre de 100 000 décès liés directement au conflit, en majorité des civils, femmes et enfants... (cliquez ici). Le Lancet étant une revue prestigieuse connue pour la fiabilité de ses textes scientifiques, on peut donc penser que cette estimation monstrueuse de 100 000 morts est malheureusement avérée, ce que ne manquera évidemment pas de relever, et à juste titre, John Kerry..

    C'est quand même fou que près de la moitié des citoyens américains soient prêts à reconduire Bush, qui ment comme il respire, qui a permis à Al Qaida de trouver un nouveau territoire d'exactions, l'Irak, qui a plombé l'économie, les services sociaux, les relations multilatérales, la laïcité, etc. Ca me débecte...M'enfin, attendons mardi...

    votre commentaire
  • Tout d'abord j'entends par "Al Qaida" la nébuleuse radicale islamiste qui se prétend fondamentaliste, axée sur le Coran gnagnagna.. mais qui dissimule en fait une secte, axée sur le lavage de cerveau de ses adeptes, le formatage pour pouvoir mettre à exécution les plans les plus délirants, au service d'une cause surréaliste (la chasse aux croisés..) mais probablement sous-tendue par des intérêts économiques et géostratégiques puissants, comme toutes les sectes... Cette secte, donc, peu importe son nom et l'état de son supposé leader (Ben Laden, toujours en vadrouille ou bouffé par les vers au Pakistan, qui sait....?), recrute sans arrêt de nouveaux adeptes, notamment sur le terreau des erreurs occidentales, liées en grande partie à une incompréhension, un refus d'admettre les différences et une volonté marketing nationale récupérée au niveau international...

    Donc Al Qaida refait parler d'elle pour cette rentrée, du moins par ses ramifications tchétchènes, afghanes et désormais (merci W) irakiennes...

    2 avions explosés en Russie la semaine dernière (89 morts), 12 morts en Afghanistan après un attentat revendiqué par les Talibans (survenant 1 mois et demi avant les présidentielles de ce pays), 12 népalais exécutés en Irak hier, un attentat à Moscou faisant 10 morts hier également, une prise d'otages en cours en Russie, un chantage surréaliste après la capture de 2 journalistes français... Tout ces actes, survenant accessoirement au moment de l'ouverture de la convention républicaine, semblent porter la patte "secte Al Qaida" et sont peut-être coordonnés, dans une volonté de déstabilisation mondiale, avant les élections US et Afghanes par exemple... Accessoirement pour être sûr de bien nous réveiller nous apprenons également qu'un attentat majeur dans le métro parisien a été déjoué fin 2002...

    En ce qui concerne l'enlèvement de ces 2 journalistes, rien n'indique pour le moment qu'ils sont aux mains de membres de la secte.. mais rien n'indique le contraire non plus... A propos de cette exigence de retrait la loi sur le voile en France : c'est un exemple typique de déformation d'une décision locale sortie de son contexte historique...dans les faits, cette loi n'est un décret d'application plus rigoureux de la circulaire Bayrou de 94... Mais en pratique, cela a surtout constitué un signal mondial (maladroitement véhiculé par Al-Jezira, comme le souligne aujourd'hui Libé) que la France se replie sur elle-même et fustige sa communauté musulmane pratiquante, suite à la campagne médiatique désastreuse française (merci Chirac & Cie..) de l'année dernière sur ce sujet... (souvenez-vous de ces débats interminables, de tous ces kiosques français recouverts des unes des hebdos qui ne parlaient quasiment que de ça..). Certes les lieux publics doivent être laïcs et il fallait le réaffirmer, mais avait-on besoin d'en faire un tel pataquès? Résultat, une probable utilisation par les gourous de la secte pour laver de nouveaux cerveaux, comme par exemple ceux des détenteurs des 2 journalistes français.. Les ravisseurs ont-ils été formatés avec les menaces émises fin février par Al Zawahiri (celui qui est à côté de Ben Laden sur l'image ci-dessus) à l'encontre de la France, relayées en mars par une lettre d'un groupe tchétchène et probablement diffusées dans tous les groupes de laveurs de cerveaux? J'espère que non, sinon l'issue risque d'être désastreuse...

    Toujours sur cet enlèvement j'ai sursauté hier en lisant le titre de cet article : "Villepin en appelle au cœur des ravisseurs" ... Malheureusement les endoctrinés d'une secte, qu'elle soit violente (Al Qaida) ou non (les autres...), ont le cœur enfoui bien loin sous des couches de formatage, de répétitions de consignes, de maximes, de pseudo-certitudes... et si les otages sont aux mains de wahhabites endoctrinés, leur cœur est sur "off" malheureusement.. J'espère que ces 2 journalistes amoureux sincères de l'islam modéré et du Proche Orient seront libérés, mais j'ai des doutes... Le seul espoir est qu'ils soient détenus par de "simples" résistants chiites ou sunnites qui ne savent plus comment se dépêtrer de la situation, mais s'il s'agit de suppôts endoctrinés d'Al Qaida, on est mal barrés...

    Et pendant ce temps-là, W Bush parade à New York, sa femme hier vante ses mérites de "chef de guerre", Schwarzennegger souligne également ses qualités de chef... Alors qu'Al Qaida n'était pas présente en Irak avant l'invasion US...alors que les terroristes tchétchènes sont de plus en plus meurtriers... que le Hamas continue à faire sauter des bus israéliens (16 morts hier..).. En gros c'est le bordel, mais W va tous nous sauver dans les 4 ans à venir (et Schwarzy après lui s'il arrive à faire modifier la Constitution), en gendarme du monde avisé qu'il est... Il repasse en tête des sondages et semble parti pour continuer à mettre le bazar partout malgré la réprobation mondiale face à ses prises de risques insensées et unilatérales ou presque..

    Alors que faire?

    La seule chose claire dans ce foutoir est que les dérives des religions (musulmane, mais aussi chrétienne et toutes ses variantes, sectes, etc.) pourrissent notre monde, à mon avis seule une évolution majeure de la connaissance sur ce sujet (d'où venons-nous et où allons-nous, Dieu ou pas Dieu...) pourrait couper l'herbe sous le pied des propagandistes de tous poils qui se servent des terriens comme chair à canon au service de desseins inavoués maquillés en guerres de religion... vaste programme, non? Ca fait seulement 10 000 ans que les humains s'interrogent là-dessus et s'entredéchirent sur des hypothèses....

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique