•  

    En ces temps troublés de campagne référendaire, une bonne nouvelle est tombée récemment : l'attribution d'une fréquence gratuite à i-TV sur le numérique terrestre, avec 7 autres chaînes (communiqué du CSA du 9 mai : cliquez ici).

     

    i-TV, c'est quoi ?

    Une chaîne « tout info » du groupe Canal+ ( site : cliquez ici) que je reçois sur le câble, faisant partie des quelques centaines de milliers de privilégiés ayant accès à plus de 6 chaînes. Sur cette chaîne on trouve des journaux de 15 à 30 minutes selon les horaires, de nombreux débats politiques nationaux et internationaux, des présentateurs « humains », dynamiques et incisifs (par exemple Samuel Etienne, en bas à gauche de l'image), des intervenants réguliers de qualité qui réagissent à l'actualité, des reportages pédagogiques ou polémiques, etc.

     

     i-TV est en concurrence directe sur le câble avec LCI, du groupe TF1, qui n'a pas sollicité de fréquence gratuite sur la TNT, et, à un moindre degré, avec Euronews.


     

    Une chance, pourquoi ?

    Les Français regardent la télévision en moyenne 3h24 par jour, selon les derniers chiffres Médiamétrie (cliquez ici). Etant donné les parts d'audience de TF1, cela fait environ 1h30 à 2h par jour de consommation des programmes de cette chaîne, dont les infos. En effet la grande majorité des français n'ont que 6 chaînes pour le moment, et donc TF1 et le service public comme seules sources d'info télévisée. Or les journaux de TF1 et de France 2 - France 3 se ressemblent beaucoup, sont relativement consensuels et relativement complaisants avec le pouvoir en place, quel qu'il soit.

    Alors certes il existe les journaux et internet pour s'informer par ailleurs, mais l'impact des images me semble toujours supérieur, ou en tout cas plus capable de marquer durablement les esprits.

    Or i-TV fait entendre un autre son de cloches : autant on retrouve la patte TF1 / UMP dans les journaux de LCI, autant on retrouve la patte Canal + / gauche critique  sur i-TV, en gros une certaine impertinence peu complaisante avec le pouvoir actuel. Et ça fait du bien !

    Je me suis « amusé » à lire un certain nombre de dépêches d'actualités dans la journée et ensuite à comparer le traitement de l'information sur différents journaux TV, en particulier ceux de LCI et de i-TV qui ont le même format : le résultat est édifiant ! Hiérarchisation des sujets différentes, durée des sujets différentes, montages différents des reportages communs aux 2 chaînes, sujets traités sur l'une et l'autre non, etc.

    Donc en gros c'est comme si Libération sortait enfin dans les kiosques après 40 ans de monopole de l'info par le Figaro ! Peu importe qu'on soit de gauche ou de droite, c'est, il me semble, une bonne nouvelle !  


    Que peut-on attendre concrètement de cette nouveauté ?

    Pour le moment pas grand chose, seul un tiers du territoire français est couvert par la TNT, moins d'un million de citoyens ont acheté le décodeur... Mais c'est un début... Et j'espère que l'accès à i-TV en octobre 2005 permettra de dynamiser la TNT et son expansion... Notre TV « de base » est archaïque (même en Russie ils ont des dizaines de chaînes), je trouve malsaine la prépondérance de la philosophie TF1 sur le réseau hertzien, donc cette amorce de pluralité (qui existe dans tous les autres pays...) ne peut que m'enchanter a priori... Bon, je déchanterais peut-être si i-TV se commercialise à outrance, mais la base actuelle me semble solide et intéressante...

    Cela me fait donc espérer un accès plus objectif à l'information pour tous les Français qui le souhaitent, sans surcoût mensuel majeur comme c'est le cas actuellement avec le câble ou le satellite. Et qui dit meilleure objectivité dit meilleure prise sur la société, d'où mon espoir d'une plus grande participation populaire à l'établissement des grandes lignes directrices de la politique menée dans notre vieux pays...


     

    Et Brel, qu'est-ce qu'il vient faire là ?

    Je suis tombé sur le zapping hier, qui montrait une interview du grand Jacques qui m'a fait penser à l'impact possible de la télé sur les gens :

    « J'aime pas les gens bêtes , parce que la bêtise, c'est de la paresse. La bêtise, c'est un type qui vit et qui dit : "Ca me suffit. Je vis, je vais bien, ça me suffit" Il ne se botte pas le cul tous les matins en disant : "C'est pas assez, tu ne sais pas assez de choses, tu ne vois pas assez de choses, tu ne fais pas assez de choses !" Une espèce de graisse autour du cœur, autour du cerveau. ».

    Or TF1 et M6 (voire le service public, obligé de s'aligner sur certaines complaisances voyeuristes ou caricaturales pour raisons commerciales) me semblent être des acteurs importants de cette notion de graisse vecteur de « bêtise » et n'incitent pas franchement à se « botter le cul tous les matins »... (souvenez-vous du «Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible. Rien n'est plus difficile que d'obtenir cette disponibilité » de Patrick Le Lay, l'été 2004)...

    Actuellement tous les médias et politiques culpabilisent d'avoir laisser une graisse bien épaisse s'installer sur le sujet de l'Europe depuis 40 ans... Du coup tout le monde est sur le pont et nous nous réveillons suite à cette mobilisation politico-médiatique sans précédent, mais il est probablement trop tard face à l'énormité des enjeux du vote du 29 mai, d'où les fluctuations volatiles de l'opinion actuelles dans un sens ou dans l'autre..

    Au passage, mes 2 chansons préférées du grand Jacques qui, comme disait Coluche, était le plus grand chanteur français.... alors qu'il était belge...


    Amsterdam (concert)

     

     

    La chanson des vieux amants (version studio, sur un diaporama)

     

     

     

    En conclusion...

    J'espère que l'intérêt pour la politique nationale et internationale se réveillera enfin durablement dans notre pays après l' élection du 29 (bon, j'ai un doute quand même, le 21 avril 2002 n'ayant pas produit les résultats escomptés), et donc pour moi, cette arrivée d'i-TV gratuite sur le numérique terrestre est une excellente nouvelle pour prolonger et nourrir cette réflexion... Quitte à regarder plus de 3h la télé par jour, autant que ce soit avec une mise en perspective politique à peu près équilibrée (TF1 et éventuellement LCI versus i-TV), et non avec un PAF unidirectionnel fournissant une information prétexte au développement de programmes plus abrutissants les uns que les autres...

    Source de l'image de Brel : cliquez ici. C'est le site personnel d'un artiste peintre, Claude Chaboud, qui réalise des portraits à l'huile d'après photos, à découvrir !


    votre commentaire
  •  

    Hier soir, je suis tombé sur la rediffusion du résumé de la nouvelle émission de télé-réalité de TF1, 1ère Compagnie...(leur site : cliquez ici) Je n'ai pas vu les épisodes précédents mais ça a l'air une fois de plus gratiné, en particulier dans le foutage de gueule des candidats, et, comme toujours, des téléspectateurs...

     

    Boot Camp

    J'avais vu il y a peu sur une chaîne du câble le programme à l'origine de cette émission, « Boot Camp » (cliquez ici) : en gros c'est dans un vrai camp militaire, avec de vrais « instructeurs » qui hurlent comme des putois sur les candidats, les « missions » reproduisent les peurs actuelles (déloger le vilain terroriste barbu planqué dans une maison par exemple)... Ca m'a saoûlé, j'ai regardé 10 minutes et j'ai zappé sur un documentaire sur.... les oiseaux en Amazonie...plus reposant..


     Impressions en vrac

     Suite au résumé d'hier et un mini-surf :

    • Une brochette d'ex-peoples de la télé, dont certains complètement inconnus (de moi en tout cas...) : comme d'habitude, ils partent la marguerite entre les dents, et comme d'habitude, ô surprise, c'est inconfortable, la manipulation de l'image est affleurante d'emblée, des groupes se forment... et ils sont complètement dedans, oubliant leurs repères habituels...pour la plus grande joie des producteurs, qui rajoutent de plus des bruitages stupides pour accompagner les images, histoire de bien situer le niveau...
    •  Un campement construit par Endemol genre « le loft à la caserne », à 200 m de la nationale et à 600 m du plus grand hôtel du coin, l'Armée française ayant refusé de se prêter au jeu... (source : cliquez ici)
    • Des « instructeurs » militaires, mais à la retraite...
    • Des bouteilles d'alcool à gogo, histoire de bien les désinhiber (pour la ganja, on le saura sûrement plus tard ) : cliquez ici 
    • Et sinon, le même principe que dans les émissions précédentes : caméras 24h/24, confessionnal, nominations, votes par SMS qui seront bien sûr arrêtés par la prod' dès que le résultat qu'ils souhaitent sera obtenu au mépris des votants, montage caricatural pour enfermer chaque candidat dans une image bien exploitable ensuite dans les résumés (la blonde allumeuse, le bourrin, le ronfleur, la nunuche, la pleureuse, etc.)
    • Les premières nominations touchent ceux qui sont insipides dans un coin et non les geignards ou grandes gueules qui sont sensés maintenir l'Audimat...
    • Par ailleurs, au passage, on parle à nouveau d'indemnisations massives des candidats, qui, outre l'argent qui sera reversé à des associations, toucheraient plusieurs dizaines de milliers d'euros, nets d'impôts en plus selon Emmanuel De Brantes, qui vient de sortir un bouquin inspiré par son passage éclair à la Ferme (« Le Spectacle de la Société »).. Mais bon ce n'est pas spécialement choquant finalement, TF1 compte se faire des millions avec les audiences, SMS, produits dérivés, etc. grâce à ces peoples, donc c'est normal de les payer....

     

     Donc rien de bien nouveau... et pourtant hier quand même :


     2 choses m'ont chiffonné, marquant la poursuite de l'escalade...

     L'oreillette (cf. image)

    Lors des nominations, le « commandant », donc ancien militaire, ânonnait littéralement ses phrases, répétant probablement ce que lui soufflait la voyante oreillette qu'il portait... Je trouve ça quand même fou qu'un représentant de l'Armée accepte d'être la marionnette de la boîte d'Arthur ! Ca m'a troué...si, si...


     La volonté même plus dissimulée de créer des tensions

    Lors de ces mêmes nominations, les votes ont été dévoilés : un tel a voté pour sauver une telle et pas les 2 autres, etc. En gros on leur dit direct quels sont leurs potes et les autres, donc ils vont pouvoir commencer à se bouffer le nez, au plus grand plaisir d'Endemol & Co.


     En résumé

    Une nième déclinaison du Loft, avec un masque « associations » testé sur La Ferme pour se permettre d'aller encore plus loin dans le toujours plus trash, des candidats qui vont être poussés à bout puis, une fois éliminés, iront s'épancher sur les autres produits de la chaîne pour monter leur audience : « maillon faible », « zone rouge », « Bataille et Fontaine », « la plus belle paire...d'oreilles du monde », etc. Rien de surprenant de la part de TF1 en gros.


     Seul suspense : l'audience. Les investissements sur cette production sont visiblement massifs, donc ils n'ont pas intérêt à se louper...


    Deux trucs que j'aimerais voir un jour en France

     Lors du lancement mondial de Big Brother en 2000 ou 2001, tous les pays s'y sont plus ou moins mis, faisant chacun une adaptation. Au Danemark s'est passé la seule mutinerie à ma connaissance : tous les candidats, exaspérés par les manipulations de la prod', ont quitté ensemble le Loft à la faveur de la nuit... Bon, ils ont dû réintégrer le loft sous pression d'Endemol (menace d'un procès : cliquez ici)...Mais au moins ça a secoué le cocotier....


     Sinon sur une chaîne câblée j'ai vu une fois la version américaine de l'Ile de la Tentation, programme le plus trash actuellement je trouve, au passage... Devant les images sorties de leur contexte cherchant à suggérer tromperie quand il n'y avait que délires softs de soirées imbibées d'alcool, les candidats se soutenaient mutuellement et réellement, en dénonçant ouvertement les manipulations de la prod', en disant par exemple au candidat défait de voir sa nana en position compromettante que seul un angle est montré, là ça été coupé, etc. etc.  Du coup les candidats semblaient moins perdus et moins moutonnisés que dans la version TF1...


    Est-ce possible de voir l'une ou l'autre de ces 2 situations se reproduire un jour en France (j'espérais que ça se fasse dans le Loft 2, avec l'inénarrable et incontrôlable Félicien, mais ça n'a pas eu lieu)?? Mystère... En tout cas dans cette « 1ère compagnie » je n'ai pas vu de rebelle flagrant, mais bon, on ne sait jamais....


    1 commentaire
  •  

    Sondage ce week-end sur l’édition américaine de CNN.com (source : cliquez ici )

    What’s the best thing about the Superbowl ?

    • The game : 40% (65242 votes)
    • Commercials/halftime show : 21% (34426 votes)
    • No more football until the fall : 39% (62991 votes)
     
     Traduction (approximative) :
    Qu’avez-vous préféré dans la finale du Superbowl ?
    • Le match : 40%
    • Les publicités et le show à la mi-temps : 21%
    • La fin du football à la télé cette saison : 39%
     
    Ma question
    Comment expliquer que plus de 30 000 internautes aient déclaré préférer les publicités et le mini-show lors du du Superbowl de dimanche ?
     
    Question annexe
    Comment se fait-il que ce média ait posé cette question ?

    Tentative de comparaison
    Imaginons un match PSG – OM décisif à la dernière journée du championnat, pour le titre de champion de France, déplacé au Stade de France pour l’occasion, ultra-médiatisé, à guichets fermés, diffusé sur TF1 en prime time à la place d’Evelyne Thomas, où chaque spot publicitaire serait facturé une fortune.
    Imaginons que ces spots et le show de la mi-temps aient fait appel aux « stars » françaises : aux US, les spectateurs du Superbowl ont pu voir quelques chansons de stars surannées type Paul Mc Cartney, une pub avec Brad Pitt tenter de ruser pour aller s’acheter une bière, ou encore Cindy Crawford apparaître dans une pub pour je ne sais plus quoi. Imaginons donc Lorie répandre sa « positive attitude » chère à Raffarin dans le rond central du Stade de France (en play back bien sûr), Johnny hurler avec Catherine Lara « On est les champions » et Depardieu vendre son vin dans une pub terroir.
     
    Pensez-vous que le sondage quotidien du Monde, par exemple, aurait cette allure ?
    « Dans le match PSG OM, Qu’avez-vous préféré ?
    • Le match : 40%
    • Les publicités et les chansons à la mi-temps : 21%
    • La fin du football à la télé cette saison : 39% »
    Résultats fiction : à mon avis, on aurait plutôt 50% pour le match (60% si c’est l’OM qui gagne…), 45% pour la fin du foot à la télé (plein de gens n’aiment pas le foot…) et 5% pour les pubs et les époumonements de nos stars…. Non ? Rassurez-moi…

     
    Analyse à balles 2
    En fait ce qui m’a fait revenir sur ce sondage que j’ai lu hier, c’est surtout le fait que CNN ait posé cette question : les internautes de l’édition américaine de CNN.com sont plutôt sensés être démocrates (CNN est moins à droite que sa grande rivale Fox News, plus pro-Kerry disons) et plutôt éclairés sur l’actu au moins (partie des citoyens américains cherchant de l’information au quotidien), donc je trouve cette question (et la réponse) surprenante.
     
    Bon, on peut certes se dire que cette question a été posée en raison du scandale surréaliste de l’année dernière (souvenez-vous, le bout de sein de Janet Jackson, aussi excitant que le décolleté d’Yvette Horner , mais qui a déclenché les foudres des puritains conservateurs….). Mais quand même : imaginer qu’on regarde des heures de sport à la télé pour finalement préférer des pubs et un mini-show ultra-consensuels, ou pire, pour se satisfaire uniquement du fait que ces pubs et chansons n’aient pas dérapé, c’est un peu gonflé.
     
    Et pourtant, les résultats de ce mini-sondage (160 000 personnes ont cliqué quand même…) donnent raison à CNN…. et posent des questions :
    • Y-a-t-il des gens qui ne regardent le Superbowl que pour les pubs ? Peu vraisemblable à mon avis, s’ils ont voté ainsi, c’est que le match a dû les faire chier, ou qu’ils ont rigolé devant une pub en particulier de leur idole du moment….
    • Le sein de Janet a-t-il fait tellement scandale parce qu’il détournait l’attention des spectateurs des pubs et donc les rendaient moins efficaces ? A mon avis c’est là que se situe le problème, aussi cynique que ce soit….
    Le temps de cerveau disponible ?
    Patrick le Lay déclarait l’été dernier (cliquez ici) que son métier se résumait à  « Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible. Rien n'est plus difficile que d'obtenir cette disponibilité ». Déclaration savoureuse d’un président de chaîne qui s’était répandu en 2001 dans la presse sur la télé-poubelle en parlant du Loft de M6, alors qu’il était juste fou de rage de ne pas avoir inauguré lui-même ce concept (il s’est rattrapé depuis : la Ferme, Nice People, Star Ac’, etc.).
    Le métier de la télé est donc de rendre la pub efficace, la pub finançant les programmes… Après tout pourquoi pas, la pub fait vivre des entreprises qui ne vendraient pas sans son apport, et donc mettraient encore plus de gens au chômage, etc. Mais c’est la méthode choisie qui est inquiétante (moutonnisation de masse…), d’où le mini-scandale (rien à côté du sein de Janet mais quand même…) cet été : cette déclaration suggérait au grand jour que TF1 abêtissait volontairement ses téléspectateurs….

    La confirmation de la neuroscience

    Un article du Guardian cet été (cliquez ici) confirmait après étude sur cobayes humains (observation des activations des zones du cerveau par IRM face à différents stimuli) que la zone plaisir du cerveau était activée différemment si on citait le nom du soda et que ce nom avait été au préalable matraqué. En gros la notoriété de la marque permet un déclenchement favorisé du plaisir par rapport à une marque non matraquée, alors que le plaisir peut être supérieur avec cette dernière si on ne donne pas les marques. Donc en gros Le Lay a raison, vu que l’amour de la marque est aussi important que le produit (« brand love is just as important as taste »), autant détendre au max le cerveau des gens avec un spectacle plus ou moins lisse et comme ça les pubs s’imprègneront mieux, les gens sont plus réceptifs. D’où le cynisme Le Laysien, américain, etc.
     
    Un cynisme devenu règle mondiale ?
    En effet, on ne peut pas vraiment dire que depuis cette déclaration de Le Lay, les programmes de TF1 aient laissé davantage de place à la réflexion (euphémisme…), contrairement à ses déclarations suivant sa bourde. De même, ce sondage de CNN (du moins mon interprétation, je ne suis pas dans leur tête…) suggère que ce qui préoccupe, c’est que les pubs soient bien acceptées, sans scandale qui risquerait de les détourner ; c’est donc qu’on ne fait plus confiance à la pub pour être suffisamment percutante sur le produit, pour vraiment faire rêver les gens indépendamment de leur occupation du moment : lecture d’un journal, spectacle télévisé, cinéma, etc.

    Tout le monde souligne l’impression de nivellement par le bas de la culture à la télé, au cinéma, dans les journaux… Ce n’est quand même pas pour rendre les cerveaux plus disponibles à la pub ? Ne serait-ce pas plutôt pour les rendre plus disponibles à la manipulation, dont la pub n’est qu’une illustration somme toute mineure ? Après tout, ces religions qu’on instrumentalise, ces politiques qu’on décrète salutaires pour les populations mais qui dispensent de tout sauf du bonheur, de la curiosité, du respect, de l’éveil, tout ça n’est-il pas d’un cynisme ahurissant ? En France on regarde la télé 3h30 par jour, dont au moins 1H sur TF1… Donc chaque jour on « bouffe » de l’émission au rabais, racoleuse mais pas trop, des infos tronquées, adoucies ou spectacularisées entre 2 pubs avec un volume sonore augmenté pour nous réveiller et être sûrs qu’on va être bien imbibés… 

    Un cynisme obligatoire ?

    Vous (si quelqu’un passe par là, je me noie dans ma bafouille là…) ne trouvez pas ça ouf’ l’installation de ce cynisme médiatique et culturel qui semble devoir perdurer et s’amplifier, si on regarde le modèle américain (comme cette histoire de Superbowl) ? Perso je suis persuadé qu’on peut faire de la pub autrement, percutante mais sans forcément l’encadrer de programmes débiles pour rendre les cerveaux réceptifs…(ou pire par des programmes destinés à faire peur, sur le plan social, pour rassurer ensuite avec des pubs chatoyantes..). J’imagine très bien qu’un spot pourrait avoir du succès, même si on n’augmente pas le son, et même si 10 minutes avant il y a un scandale sur un plateau télé, du style Janet mais en France (Lorie qui se retrouve à poil sur le plateau de Drucker devant Raffarin, qui aurait alors la « positive attitude », n’en doutez pas…)… Les américains nous montrent par l’absurde à quel point on peut être excessifs pour vendre, exigeant l’asepsie d’un spectacle à la mi-temps d’un match, illustration criante de ce qui se pratique dans d’autres domaines (ex : la campagne présidentielle… souvenez-vous de ses spots invraisemblables pro-Bush ou pro-Kerry entre 2 émissions de variétés débiles sur les chaînes US)… On ne peut quand même pas accepter d’être moutonnisés comme ça non ?

    En conclusion

    Chez nous, il y a eu de la provoc’ à la télé, même dans les programmes non culturels, des films d’auteur ou décalés, originaux, non « remake » au cinéma, des journaux d’opinion, des dérapages… Et malgré TF1, malgré la raréfaction de la provoc’ sur les principales chaînes elle existe toujours, et je pense qu’on essaie encore d’intéresser les gens sans pour autant se dire que ça déprécie la pub et nos entreprises…Et j’imagine aussi qu’on fait de la pub pour vendre des produits sans trop escroquer, et pas encore pour vendre des hommes politiques, voire une guerre ou des religions… Je n’imagine pas non plus qu’on puisse supprimer un programme ou l’aseptiser complètement pour un bout de sein…Donc j’espère que ça va continuer, et si possible sans que l’exception culturelle française ne devienne uniquement résumable à « absence de volonté de décervélisation volontaire des spectateurs », en gardant son originalité et sa capacité à innover sans cesse…Pour être franc je ne suis pas hyper optimiste mais bon, si notre culture s’en va, que le marketing aseptisé devient la règle de tout, j’imagine que ça va râler, or c’est notre spécialité en France, non ?

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique